Tumor, une histoire de renaissance et de partage de la danse et du Pilates

Tumor, une histoire de renaissance et de partage de la danse et du Pilates

14 avril 2024 Non Par Valantine
Les Derniers Buzz

D’une histoire liée au cancer, les femmes peuvent tirer de précieuses leçons à transmettre aux autres. « Ce qui arrive dans la vie doit porter du fruit et même Il est possible de tirer des leçons positives de la souffrance:Illinois « La douleur ne doit pas être gaspillée ».

Cancer du sein et nutrition : neuf aliments alliés à la prévention

puis il dit Alexandra Gatos, experte du mouvement et du bien-être féminin, professeur de danses orientales, pilates, danse pendant la grossesse, yoga pour enfants. L’écrivain l’a rencontrée dans la province de Milan à un rendez-vous Danses archaïques sous la Pleine Lunede la dernière pleine lune avant l’hiver.

Tumeur, « il ne faut pas gaspiller la douleur »

Alexandra, née en 1979, en plus d’enseigner des cours pour femmes, est la fondatrice du projet « Tribunal fleurir des cicatrices », qui propose des rencontres pilates et dis danse également en ligne et collabore avec le groupe de bénévoles »Le don de la présence. »

Le destin avait des plans inconnus.

Ses projets étaient différents, mais une grossesse pathologique et deux mois en soins intensifs néonatals avant que son fils ne franchisse le seuil ont détourné les plans d’Alexandra, et elle raconte comment elle a réagi à la douleur. «Pour partager cette expérience, j’ai raconté notre histoire dans le livre Siete Semanas (et La Mémoire du Monde) et les bénéfices ont été reversés àAssociation Intensivement Ensemble de l’UNSI de S. Gerardo de Monza.

Mais, après quelques années et la naissance de ma deuxième fille, encore une épreuve à surmonter… »

Tumor, une histoire de renaissance et de partage de la danse et du Pilates 2

«L’expérience du cancer m’a incité à partager mes compétences gratuitement»

«En 2022, après avoir reçu un diagnostic de cancer du sein, j’ai dû subir une mastectomie et pour traitement antihormonal. Dans ce cas aussi Mets-toi au travail mon mettre à disposition des expériences et des compétences« Avec l’envie de partager gratuitement certains outils, comme des cours et des tutoriels, simples, clairs et orientés vers les besoins des patients, c’était fondamental. »

Partager, échanger et soutenir

Les paroles d’Alexandra suggèrent combien s’engager à aider ceux qui vivent dans des conditions similaires aux nôtres est une valeur précieuse et une source d’énergie renouvelée dans toutes les directions : le partage, l’échange et la comparaison représentent des forces qui amplifient la circulation des expériences et des connaissances.

La danse et le Pilates alliés contre le cancer

« L’approche du mouvement est essentielle pour atteindre le bien-être psychophysique – poursuit Alexandra Gatti – en raison de son importance dans la prévention des rechutes et pouratténuation des effets secondaires des thérapiesdésormais scientifiquement établi.

Il est notamment important de tenir des réunions Des mouvements qui ne sont pas dédiés à la performance.: Le Pilates est une excellente option, pour se concentrer sur la conscience et Travail synchrone entre le corps, l’esprit et l’esprit.oh Il ne s’agit pas de rechercher un résultat idéal.. Les exercices visent à étirer, activer les muscles, les détendre et se concentrer sur la respiration et la posture. Les bénéfices se retrouvent au niveau de la colonne vertébrale, des articulations et de la réduction du stress », ajoute Alexandra Gatti.

La danse est comme une prière.

«Grâce à la danse, nous nous célébrons nous-mêmes et tout ce qui nous entoure. Saint Augustin disait « celui qui chante prie deux fois », j’ajouterais que celui qui danse prie trois fois. La danse n’est pas seulement un mouvement mais elle encourage le contactla conscience, jeacceptation de son propre corpsle soulagement des tensions physiques et émotionnelles, amusantjeu, créativité, expression, aisance, sociabilité.

Vivre, ce n’est pas seulement survivre. Même après un diagnostic de cancer et l’ablation de parties importantes du corps, il est possible de refleurir : En tant que boutures, nous avons été coupés, en tant que boutures, nous pouvons refleurir.», conclut Alexandra Gatti.