L’histoire du deuxième épisode de Rai 1 : intrigue, bandes-annonces, casting

L’histoire du deuxième épisode de Rai 1 : intrigue, bandes-annonces, casting

1 février 2024 Non Par Valantine
Les Derniers Buzz

Les deux premiers épisodes de la série ont été diffusés ensemble. Histoire réalisé par Francesca Archibugi, d’après le roman du même nom de Elsa Morante (1974)Eux aussi restaient scotchés devant la télévision 4,5 millions de téléspectateurs, battre le mariée sur Canale 5. L’histoire de la juive Ida (Jasmin Trinca) et ses deux fils ont touché le cœur des Italiens pendant la Seconde Guerre mondiale.

«La Storia», Jazmín Trinca donne vie à l'histoire d'Elsa Morante

Ce soir (sur Rai 1 à 21h30) Deux autres épisodes de la série à succès de 17 millions d’euros sont diffusés, produits par Picomedia en collaboration avec Rai Fiction et Thalie Images.

L’histoire se déroule dans le quartier de San Lorenzo.détruite par les bombes, et la campagne romaine, où des personnes déplacées ont trouvé refuge dans une ferme laitière désaffectée à Drogué. Parmi eux aussi Ida et la petite Useppequi se lient d’amitié avec le marbrier Epetondo et la famille Mille. enfant Au lieu de cela, il est sur le front de la guerre.

Histoire: intrigue du deuxième épisode

Ida après avoir été sauvée du bombardement de San Lorenzo décide de quitter le quartier avec l’enfant Useppe et d’autres personnes déplacées. elle n’a plus rien: Leur maison est détruite et même le chien Blitz n’a pas survécu. La femme trouve refuge dans un Ferme laitière abandonnée à Pietralata où tu connais le Famille napolitaine des milleréalisé par la matrone Sora Mercedes et Giuseppe Cucchiarelli (Elio Germano), un marbrier communiste, gentil et amusant, qui Il prend immédiatement goût à Useppe.. Le garçon, ne sachant pas prononcer correctement son nom, l’appelle Eppetondo. Et à partir de ce moment, pour toute la communauté Cucchiarelli, ce sera Epetondo.

Le jeune homme est également accueilli à la fromagerie Pietralata. Carlos Vivaldi (Lorenzo Zurzolo), étudiant anarchiste juif, je me suis échappé à la déportation de sa famille, dont sa sœur de 12 ans. Le jeune homme, qui se dit originaire de Bologne, rejoindra Nino (Francesco Zenga) et à la lutte partisaneauquel participera également l’aubergiste Remo (Valerio Mastandrea)ed Eppetondo. Quand je vais embrasse à nouveau son fils aîné Nino Il ne croit pas ce qu’il voit : il pensait qu’il était mort à la guerre. Ce sera aussi un moment de grande joie pour Useppe.

La déportation des Juifs et les aperçus de coexistence

Merci à la famille Mille. Ida et Useppe parviennent à vivre moments de légèreté même dans le contexte précaire dans lequel ils se trouvent menacés de l’horreur de la guerre, de la faim et des bombes. Musique, danse et coexistence autour d’une table avec Le peu de nourriture que le groupe parvient à rassembler laisse entrevoir une apparente sérénité.

Ida se rend généralement à San Lorenzo pour chercher de la nourriture, même auprès de son ami Remo.. Un jour, avec Useppe, il rencontre dans un train quittant Tiburtina Chargé de les Juifs du ghetto qui sont sur le point d’être expulsés. Ce que la pauvre Giselda a annoncé dans le quartier avant l’attentat et que tout le monde considérait comme des « déchets », est sur le point de devenir réalité. Pour les Allemands, les Juifs sont une race à éliminer.

Jasmin Trinca. (Photo Iacovelli-Zayed)

Histoire: Le premier amour de Nino et la mort d’Epetondo

Dans le deuxième épisode de ce soir, Nino avoue à Useppe qu’il a trouvé l’amour de sa vie., une fille qui vit dans la campagne romaine, appelée Mariolina. «Quand cette guerre sera finie, je l’épouserai.», avoue le partisan à son petit frère. Pendant ce temps, des soldats allemands tirent à vue sur des partisans et recherchent des hommes âgés de 16 à 60 ans, notamment à la laiterie de Pietralata. Le refuge est désormais devenu dangereux.

Les Mille quittent la campagne romaine pour se diriger vers Naples. Ida et Useppe sont les seules à y rester, mais là nouvelle de la mort du pauvre Epetondo pousse Ida à reprendre le voyage avec son fils, qui grandit avec l’horreur dans les yeux. Le drôle de marbrier qui dansait avec Ida et fait rire Useppe, un héros meurt. Capturé par les nazis, il est torturé.mais il ne trahit pas ses compagnons de fête : il ne révèle pas son refuge.