L’aviateur Saint Laurent ouvre la Fashion Week de Paris et devient immédiatement un objet de désir

L’aviateur Saint Laurent ouvre la Fashion Week de Paris et devient immédiatement un objet de désir

20 novembre 2023 Non Par Valantine
Les Derniers Buzz

Défilé dans les jardins de Campo Marte, à quelques mètres de la nouvelle Tour Eiffel Collection Printemps-Été Saint Laurent 24. Même endroit, même heure, comme le veut la tradition. semaine de la mode parisienne, à partir du mardi 26 septembre. Le lieu a été préparé pour l’occasion avec une installation entièrement en marbre, où dominaient les initiales du fondateur de la maison de couture française. La collection a été présentée en avant-première sur les réseaux sociaux de la marque avec une vidéo réalisée par le réalisateur Gaspar Noé dans laquelle une sensuelle Eva Herzigova escalade la Tour Eiffel en bas et body transparent. La sensualité, qui a toujours été un trait stylistique de Antonio Vaccarello Depuis ses débuts en tant que directeur créatif de Saint Laurent en 2016, il devient cette fois encore plus puissant. Et c’est la réponse François-Henri Pinault, ou plutôt de Secà la sorcière contemporaine imaginée par Maria Grazia Chiuri pour diorla marque du groupe « rival » LVMH, propriété du milliardaire Bernard Arnault. Un affrontement non seulement entre géants de la mode, mais surtout de l’économie, qui se déroule depuis vingt ans sur les podiums par excellence du style à la française.

Vaccarello n’en manque pas une miette. Il relit les codes de la Maison avec sagesse et précision et les ritualise. Cette fois, il s’inspire de deux femmes, une aviatrice et une pilote de course automobile, Amelia Earhart et Adrienne Bolland qui, au siècle dernier, ont brisé le moule en choisissant de suivre leurs instincts et non ce que la société patriarcale avait décidé pour eux. Ainsi, le défilé s’ouvre avec les combinaisons tant chères à Earhart, fermées à la taille par des ceintures en cuir masculines qui deviennent ultra-féminines grâce aux accessoires : chaussures slingback aux talons vertigineux, gros bracelets en or, boucles d’oreilles sculpturales, gants en nappa et maxi lunettes de soleil en écaille. . Vaccarello fait avec le costume aviateur ce que Saint Laurent, le fondateur, a fait en 1966 avec le smoking et le transforme en le nouveau vêtement fétiche de la maison. Après avoir réinterprété l’emblématique smoking dans les collections précédentes, le créateur se concentre aujourd’hui sur la saharienne pour en faire une arme de séduction. L’opération est systémique : Vaccarello prend le vestiaire masculin comme modèle l’élégance parfaite des aviateurs des années trente du siècle dernier et le traduire en uniforme pour les femmes contemporaines. Comme le chapeau en cuir, entré dans l’histoire dans l’imaginaire collectif avec le Petit Prince de Saint-Exupéry et qui se porte ici avec cette indifférence typiquement parisienne aux côtés d’escarpins à talons sculptés.

suivant

L'aviateur Saint Laurent ouvre la Fashion Week de Paris et devient immédiatement un objet de désir 3

1/7 Yves Saint Laurent Printemps/Été 2024 – Fashion Week de Paris

L'aviateur Saint Laurent ouvre la Fashion Week de Paris et devient immédiatement un objet de désir 3

Le trench, autre pièce iconique de Monsieur Yves, entre les mains expertes de Vaccarello il devient sensuel dans la version oversize avec des épaules larges et arrondies et une taille cintrée par des ceintures hautes. La saharienne, quant à elle, choisit des proportions plus allongées par rapport au modèle original créé par le fondateur en 1967 et devient un manteau, une robe chemise et une robe colonne avec des découpes profondes au niveau des hanches. Et puis les bodys transparents à manches longues inspirés du célèbre style. look nu, porté sur les podiums par Saint Laurent en 1966, qui se portent aujourd’hui avec de grands pantalons cargo dotés de grandes poches. Pour contrebalancer les pièces inspirées de la mode masculine, un certain nombre de robes inspirées du glamour des années 80, telles que des débardeurs en soie associés à des jupes crayon en coton impeccable, des robes en mousseline éthérées drapées sur le devant avec de grands volants en bas qui flottent au vent du style parisien. . la nuit et les petites robes fourreau qui dévoilent le dos.

La palette s’étend du blanc au noir avec des touches de marron, sable, vert olive, aubergine, jaune safran, ocre et orange. Tandis que la voix de Catherine Deneuve marque les numéros de chaque look, comme il est d’usage dans les défilés de haute couture, pour applaudir l’excellent travail de Vaccarello, qui témoigne collection après collection qu’il est le digne successeur de Monsieur Saint Laurent, de nombreuses stars comme Hailey Bibier, Zoe Kravitz, Carla Bruni, Kate Moss, Demi Moore, Loudes Leon et Austin Butler, témoignage du nouveau parfum masculin de la marque française. Une belle ovation pour lui du public et sur les réseaux sociaux, les pièces phares de la collection sont déjà des objets de désir.