Ils confirment l’entrée en liberté des femmes victimes de violence

Ils confirment l’entrée en liberté des femmes victimes de violence

3 avril 2024 Non Par Valantine
Les Derniers Buzz

Fuir vers la sécurité de soi et de ses enfants est l’un des moments les plus délicats pour les victimes de violence familiale. Souvent, les femmes, si elles y parviennent, sont contraintes de fuir à tout moment, contraintes d’abandonner tous leurs biens sans un euro en poche. C’est la raison pourquoi Revenu Liberté, soutien aux femmes victimes de violences dans la pauvreté qui décident de retrouver la vie. Prévoit une contribution de l’État de 400 euros par mois. Et c’est une mesure fondamentale dans le processus d’autonomisation. Né en 2021, le Revenu Liberté a été reconduit pour 2024. Ce n’est pas tout : la Loi de Finances l’a rendu structurel grâce à l’allocation de 10 millions d’euros supplémentaires par an pour la période triennale 2024-2026, et de 6 millions pour 2027.

Marée humaine à Rome dans la manifestation contre la violence contre les femmes

Freedom Rent, renouvelé jusqu’en 2027

Mais à partir de cette année, il y a aussi d’autres bonnes nouvelles. En fait, cela s’ajoute également au Freedom Income. exonération des cotisations dans les contrats. Les employeurs qui embauchent les bénéficiaires de l’aide n’auront en effet pas à payer les cotisations de sécurité sociale du salarié, qui à son tour en est exonéré. Un avantage notable pour les entreprises étant donné que l’exonération est instituée, hors primes et cotisations à l’INAIL. dans la mesure de 100%, bien que dans la limite de 8 000 euros par an. Il y a cependant une moins bonne nouvelle : en fait, si exigences pour obtenir du soutien et quantités ont été indiquées par l’INPS, les modalités de commande. OuiJe suppose que la circulaire arrivera bientôt.

Pour lequel?

Comme prévu, les bénéficiaires de Freedom Income sont femmes victimes de violences, avec et sans enfants, suivi des centres anti-violences reconnues par les Régions et les services sociaux comme des voies d’évasion face à la violence. Il est accessible aux femmes italiennes, aux femmes de l’UE et aux femmes non européennes titulaires d’un permis de séjour régulier. De même, les femmes étrangères bénéficiant du statut de réfugiée politique ou de protection subsidiaire y ont droit.

Manifestations à Milan contre la violence contre les femmes (Photo d’Alessandro Bremec/NurPhoto)

Quel est le montant de la cotisation ?

La contribution financière est égale à un maximum de 400 eurosaccordé en un seul versement pour un maximum de 12 mensualités, un nombre qui devrait augmenter en 2024. Les candidatures sont acceptées selon le principe du premier arrivé, premier servi, sans priorité particulière. La seule limite est l’épuisement des fonds alloués. Dans le détail, la contribution sert à couvrir les dépenses nécessaires pour assurer Indépendance du logement, récupération de l’autonomie personnelle et attention à la scolarisation et à la formation des enfants mineurs..

L’aide est également compatible avec d’autres mesures d’aide au revenu, comme la nouvelle subvention d’inclusion ou encore l’allocation chômage Naspi ou le Fonds de licenciement.

Exonération des cotisations de sécurité sociale

Comme indiqué, la loi de finances 2024 a ajouté Une meilleure protection des femmes victimes de violences. déjà bénéficiaires de Freedom Income. En effet, s’ils sont au chômage, les entreprises peuvent les embaucher avec une exonération à 100 % des cotisations sociales. Cela peut toutefois se produire dans certains cas particuliers de relations de travail :

  • Lorsque le contrat est à durée indéterminée, puis l’exemption est valable 24 mois.
  • Si le contrat est à durée déterminéeavec exonération pour la durée de la relation de travail mais en tout cas dans les 12 mois.
  • pour eux transformations permanentes d’une précédente relation à durée déterminée, pour une durée de 18 mois à compter de la date d’embauche en CDD.
  • L’incitation s’applique également en cas d’horaires de travail temps partielainsi que pour les contrats en coopératives ou avec un contrat de fourniture.

La condition essentielle pour bénéficier de l’allègement est qu’au moment de l’embauche, la femme soit au chômage. bénéficiaire du Revenu Libertad. Cependant, pour toutes les embauches effectuées en 2024, les employeurs qui offrent une opportunité à une femme ayant accompli la période prévue de Freedom Income perçue en 2023 en bénéficient également.