Heure terrestre : samedi à 20h30, les lumières du monde entier s’éteignent

Heure terrestre : samedi à 20h30, les lumières du monde entier s’éteignent

5 avril 2024 Non Par Valantine
Les Derniers Buzz

Le geste est symbolique, mais porté par des millions de personnes, mais il est significatif car il donne une heure de répit à notre planète. Samedi à 20h30 L’Heure pour la Terre est de retour le rendez-vous des communautés du monde entier qui, répondant à l’appel du WWF International, éteindront toutes les lumières pendant 60 minutes donner vie à Earth Hourpour réitérer la nécessité de protéger la biodiversité et souligner le peu de temps qui nous reste pour le faire.

Livres verts : neuf titres sur la durabilité et l'avenir de la planète

Earth Hour, les lumières du monde entier éteintes

« Nous pouvons tous entreprendre de petites mais grandes actions pour contribuer à garantir un avenir plus juste et plus durable pour tous », tel est l’espoir du WWF, qui lance cette année, comme les quinze précédentes, l’initiative Earth Hour. montrer à quel point l’impact d’une action partagée peut être fort pour sauver la planète. Né à Sydney en 2007, Earth Hour est aujourd’hui un événement mondial en croissance continue qui a impliqué en 2023 plus de 190 pays avec des milliers de fermetures et d’actions bénévoles environnementales.

L’édition 2024, qui se tiendra cette année le samedi 23 mars, intervient après le résultat de la COP28 de Dubaï où il a été obtenu. l’accord historique pour « s’éloigner des énergies fossiles » même si le chemin est continuellement remis en question et retardé, même si la science nous rappelle que l’adoption de mesures concrètes ne peut plus être différée.

Un événement sans frontières

Earth Hour est un événement sans frontières, qui rassemble des personnes de toute la planète dans le but de remporter le défi climatique pour un avenir de bien-être pour tous. Dans une époque pleine de difficultés et d’incertitudes, en effet, selon l’organisation environnementale, une grande action mondiale capable de fédérer tout le monde dans une seule demande, C’est en soi un message de paix et de solidarité: parce que ce n’est qu’ensemble que nous pourrons faire entendre notre voix plus fort et exiger un avenir plus sûr, plus juste et plus durable pour tous.

Le Colisée de Rome sera l’un des monuments participant à l’initiative (le crédit photo doit être TIZIANA FABI/AFP via Getty Images)

Les grands monuments qui vont disparaître en Italie

Outre le Colisée et la Place Saint-Pierre de Rome, dans notre pays s’éteindront les lumières de nombreux autres monuments et places des principales villes, parmi celles-ci à ce jour : à Padoue, les lumières du portique du Palais Moroni, à Florence. les lumières du Ponte Vecchio et de la Torre di Arnolfo, à Venise, place Saint-Marc, à Turin la Mole Antonelliana et les ponts monumentaux sur le Pôà Trente, les lumières des espaces d’exposition Muse.

La Planète en a besoin et le temps presse

Nous ne sommes qu’à six ans d’atteindre l’objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre de 43 % d’ici 2030 puis de 60 % d’ici 2035, et c’est très peu. Par conséquent, cette année et les années à venir seront crucial pour garantir que la décennie se termine de manière positive pour le climat, la nature et les populations, évitant d’énormes risques pour notre planète et la vie de chacun. C’est pourquoi, demain, nous serons nombreux à devoir éteindre la lumière : donner à la planète une heure d’air est un petit geste, mais d’une importance fondamentale.