des hommes en shorts et chemises à fleurs défilent entre les murs « liquides »

des hommes en shorts et chemises à fleurs défilent entre les murs « liquides »

8 juillet 2023 Non Par Valantine
Les Derniers Buzz

Défilés Printemps/Été 2024

Le défilé homme Prada de Milan nous présente une nouvelle idée de la masculinité pour le printemps-été 2024 : tailles extrêmes, manteaux pastel et jeans sur les podiums.

Prada, photos du site

Activez les notifications pour recevoir des mises à jour sur

Défilés Printemps/Été 2024

La Semaine de la mode milanaise Uomo est arrivé à son troisième jour de spectacles, le jour de Prada. La nouvelle collection homme pour Printemps/Été 2024conçu par miuccia prada mon rafael simons, s’appuie sur des silhouettes aux lignes fortes et déterminées : épaules larges, bermuda court, taille bien marquée. Mais la vraie magie est l’emplacement : une substance transparente « dribble » autour de la passerelle créant une sorte de cascade invisible et gélatineuse entre les mannequins et les premiers rangs où, parmi les stars présentes, il y a aussi mahmoud.

Le défilé homme Prada printemps-été 2024

D’un point de vue stylistique, il s’agit probablement de la collection masculine la plus audacieuse de Prada depuis de nombreuses saisons. Miuccia Prada et Raf Simons ont donné une coupe nette aux lignes classiques de la mode masculine : au lieu de pantalons, des shorts taille haute. Au lieu de la veste, des chemises rentrées dans la ceinture. Au lieu de lacets, des chaussures à enfiler au design futuriste et aux couleurs vives.

Prada Printemps/Estate 2024

Prada Printemps/Estate 2024

Le noir pur est illuminé par des manteaux pastel, tandis que les chemises s’épanouissent avec des appliqués 3D colorés, des imprimés et des franges. Ils reviennent je jean sur le podium, rigoureusement taille basse et combiné avec gilet « utilitaire » (certains diraient : comme un pêcheur) aux mille poches. La silhouette est sculptée autour de la taille, avec des vestes à larges épaules qui s’effilent optiquement à la taille. Au fur et à mesure que les modèles avancent, une substance gélatineuse claire commence à s’écouler du plafond, formant des «murs liquides» tout au long de la piste. Invasion extraterrestre? Dystopie liquide ? Des oeuvres d’art contemporaines ? Peut-être. En attendant, la collection, concrète et pragmatique, annonce un été de liberté stylistique.