Attention les yeux ! Pinterest, Facebook, Instagram et Youtube ont leur site version X. Pinsex, Fuckbook, Pornostagram et Porn Tube s’emparent des réseaux sociaux classés « X ». Ces sites, développés indépendamment des réseaux sociaux « classiques », surfent sur la vague du « porn social », un courant social destiné au partage de photos et vidéo porno. Si le sujet n’est pas le même, le concept est identique : liker, partager, noter, commenter et se retrouver…

Contourner les interdits
Les réseaux sociaux d’origine, accessibles aux mineurs, sont très vigilants sur le contenu de leurs pages. C’est ainsi qu’Instagram a récemment demandé à Rihanna de retirer ses photos sexy et ultra dénudées publiées dans le magazine Lui qu’elle avait affichées sur son compte. Elle n’a pas obtempéré et Instagram a fermé son compte. Les réseaux sociaux dédiés aux photos et vidéo pornographiques, qui n’ont pas attendu la fermeture du compte de Rihanna pour se développer, se sont multipliés sur la toile afin de contourner les interdits des réseaux sociaux d’origine, tout en démocratisant le secteur.

Pinsex est un pied de nez au site de partage de photos Pinterest. Ce contre-réseau social a travesti le nom du site d’origine et s’est inspiré du design du site original afin de permettre aux exhibitionnistes et assoiffés de sexe d’afficher leurs exploits les plus coquins en vidéo ou photo et aussi d’épingler les photos qu’ils apprécient.

Fuckbook, qui fait inévitablement penser à une version X du site Facebook, se présente comme « un réseau social pour adultes, en quête de plaisir, qui permet de trouver et rencontrer des gens partageant les mêmes idées que vous ». Le site revendique plus de 7 millions d’utilisateurs. La mosaïque des profils en Une du site prouve bien que l’on n’est pas sur le site de Mark Zuckerberg.

Pornostagram : son créateur lyonnais a choisi un nom suffisamment évocateur pour rappeler Instagram et qualifier le genre de contenu que l’on vient y chercher : des photos osées qui ne risquent pas d’être censurées ici.

Porn Tube recense tous les vidéos X et offre aussi la possibilité aux internautes de se rencontrer.

Une vraie demande
Interrogé dans The Guardian, le fondateur de Pinsex, Christian Thorn, estime que « si les internautes veulent mettre ce genre de contenu sur les réseaux sociaux, c’est qu’ils veulent un site qui leur permettra de le faire ». Selon Christian Thorn, « les gens aiment partager et cela concerne aussi la pornographie » affirme celui dont le site compte 50 000 inscrits et 300 000 visiteurs quotidiens.

Une déclinaison de You Porn en You Pomm
Si les réseaux sociaux d’origine ont des déclinaisons version X, les sites pornographiques ont aussi leur version… humoristique. La marque de jus de fruits Oasis a parodié le site You Porn en créant le site You Pomm. Une parodie bourrée d’humour dans un monde parfois un peu « brut de décoffrage ».