Si pour vous, un canard est un oiseau palmipède, si une fille qui est dingue signifie qu’elle est folle… vous avez tout faux ! On vous aide à décoder le langage des jeunes afin de comprendre leurs expressions et les mots auxquels ils ont donné une nouvelle signification.

C’est déclassé !

C’est génial !

« Elle est dingue » ou « c’est une frappe » :

Elle est super belle. (Se dit également pour un garçon).

« Bgeyy ou bgette » :

Qualifie un beau gosse. Le mot s’est banalisé et il ne faut pas forcément être un super beau gosse pour se faire traiter de « Bgeyy ».

« Swagg » :

Cet adjectif s’utilisait il y a un an. Maintenant les jeunes disent « c’est swegg » qui signifie « c’est cool ».

dicodesjeunes2

« Une gow » :

Une petite copine. « C’est ma gow » = « C’est ma meuf ».

« Je suis avec mes gars sûrs » :

« Je suis avec mes meilleurs potes » (filles et garçons confondus)

« Fraté » :

« Hé fraté ! » signifie « hé mon frère ». Se dit aussi à une fille.

« J’suis avec mon frérus » ou « mon fraté » :

Traduisez : « Je suis avec mon pote ».

« Fraté y’en a assez » :

Expression qui signifie que l’on est de si bon potes, que l’on se suffit à nous-mêmes tant on s’aime.

« Gros » et « frère » :

C’est un petit surnom utilisé (majoritairement par les garçons) pour s’interpeller de façon « amicale ».

« Soin » :

C’est quelqu’un de stylé. Exemple : « Tu es soin ». Comprendre : « Tu es stylé ».

« Une chiquette » :

C’est la petite « tape » que les adolescents se mettent sur la tête (qui est amicale bien sûr). Dans certains lycées, dès qu’un garçon revient de chez le coiffeur, il a le droit à sa petite chiquette.

dicodesjeunes3

« Un canard » :

C’est un garçon qui dit « oui » à toutes les demandes des filles dans le but de sortir avec l’une d’elle. Le « canard » propose de faire les devoirs des filles, de leur faire un massage… Il est leur « larbin » et a peu d’espoir de conclure. Evidemment, c’est les garçons populaires qui utilisent cette expression pour qualifier les garçons les moins populaires.

« SWED » :

C’est l’acronyme de Smoke Weed Every Day qui définit la personne en tant que fumeur qui le revendique.

« S’enjailler » :

S’enflammer. Exemple : « Il s’enjaille » = « Il s’enflamme »

« Jure wallah » :

Comprendre : « Jure-moi que ce que tu dis est vrai »

« J’ai pas la foi » :

« J’ai pas le courage »

« Je suis dosé » :

« Je suis trop content »

« J’suis poseyy » (Prononcez poseï) :

« Je suis bien installé, je suis bien ».

« J’suis au calmatté » :

« Je suis au calme »

bisou-ado

« T’as fait des bails ? »

« Tu as fait des trucs avec lui ? »/elle (sexuel)

« Tu connais les bails ? »

« Tu connais les vraies choses de la vie ? »

« On s’met bien » :

S’utilise quand on boit beaucoup ou que l’on fume beaucoup pendant une soirée

« Ah leyster ! »

« Ah c’est dégoutant ! ».

« Miskin » :

« Regarde-là ! Miskin elle me fait de la peine ». Miskin vient du mot arabe miskin qui signifie « pauvre » (pitoyable).

lycee

Un forceur :

C’est un garçon qui va tout faire pour sortir avec un maximum de filles en les complimentant. Le forceur ne pense pas forcément ce qu’il dit. Son seul objectif : accumuler les conquêtes.

Un fragile :

Un garçon ou une fille qui fait pitié sera qualifié(e) de « fragile ». Ici, on se moque clairement de la personne.

Un segpa :

Se dit de quelqu’un de pas très intelligent et dont on se moque. « C’est un segpa ! »

Un theug :

Un rebelle

Article rédigé en collaboration avec Clotilde, lycéenne parisienne en classe de Seconde.