Bon appétit… L’épreuve de confort commence. Une blatte au menu. Ludivine, Alexandra et Benoît l’avalent et sortent vainqueurs. Ce n’est que l’amuse-bouche. Il reste à engloutir un ver de cocotier, une mygale grillée et un oeil de marlin. À gagner : au choix, une récompense à Kampot ou sur l’île au trésor. Benoît est à une balise de l’anneau d’or, il est archi motivé. Les trois aventuriers sont déterminés et ne font pas de manière. Benoît est le premier a tirer la langue, signe qu’il a tout avalé. Il remporte la finale de l’épreuve. Il a été en tête à chaque « plat » et comme lui fait remarquer Denis Brogniart : « Vous auriez pu manger n’importe quoi« . L’aventurier doit choisir. Soit il va sur l’île au trésor et offre sa récompense à deux autres aventuriers, soit il opte pour la récompense. Sans surprise, il choisit de retourner sur l’île au trésor et désigne Ludivine et Alexandra. Elles vont séjourner à Kampot, une province du Cambodge connue pour son poivre piquant et très épicé.

Un passe-droit
Les deux filles se lavent, mettent de nouveaux habits : « On passe un super moment avoue Ludivine« , les cheveux propres. Pendant ce temps, Benoît arrive sur l’île au trésor pour la deuxième fois. Va-t-il s’offrir une qualification d’office pour l’épreuve d’orientation ? Il a déjà neuf flèches. En peu de temps, il trouve la dixième. « Oh putain » s’exclame-t-il : il a trouvé le coffre. L’entraîneur de foot, qui avoue être pudique dans la vie, enclenche les pointes de flèches dans le coffre-fort et s’empresse de mettre l’anneau d’or à son doigt. Avec ce passe-droit, il confie fièrement qu’il « est heureux ».
Sur le clan réunifié, la pêche est bonne. Il y a du poisson à profusion. Les aventuriers mangent à leur faim et se régalent. Quant à Ludivine et Alexandra, elles se délectent avec des crabes même si c’est un peu trop relevé. Avec le poivre de kampot, « Ça chauffe » s’exclame même l’une d’elle.

Jouer les stratèges
En partant de l’île au trésor, Benoît confesse qu’il va tout faire pour se faire éliminer par les jaunes, lors du conseil, en leur faisant croire qu’il a neuf balises et en confiant aux rouges qu’il a l’anneau. Son but : jouer les stratèges et sortir son anneau lors du conseil juste avant de se faire éliminer.
En arrivant sur l’île, il retrouve les naufragés volontaires et confie vite son secret à Candice. L’aventurière de 19 ans se découvre stratège à son tour. Le Breton complote avec les rouges en les mettant au courant de sa trouvaille et en organisant son faux départ via sa tactique. Les rouges jubilent car leur avenir s’éclaircit…

Alexandra et Ludivine retrouvent les aventuriers, les mains remplis de poivre et de fruits. Elles racontent leur aventure. Julie est émue aux larmes : elle aurait aimé vivre cette expérience.

L’étoile, une épreuve de patience et de mental
Le but de l’épreuve d’immunité : faire l’étoile en restant immobile, le plus longtemps possible, sur des taquets de 5 millimètres, les jambes et bras écartés. Il faut soutenir son propre poids et la douleur est palpable, les chutes s’enchaînent au fil de l’épreuve. Il reste 3 aventuriers. Jesta, ex-jaune, chute au bout de 41 minutes. Le totem est forcément pour un ancien rouge. Deux naufragés, ex-rouges, résistent : Candice est à l’aise et ne souffre pas, contrairement à Stéphane. Au bout d’une heure, des crampes le privent de l’immunité. 1h03. « J’ai l’impression que vous auriez pu tenir toute la journée » lance l’animateur à Candice qui sourit, le totem, bien en main.
Avant le conseil, ça cogite. Jeu de dupes du côté des ex-rouges. Les votes sont faits : 7 contre Benoît qui sont annulés car l’aventurier a sorti son anneau, 1 contre Jérémie et 4 contre Béryl. C’est Béryl, la Nantaise, qui prend son sac et quitte l’aventure : « Mon rêve s’arrête ici, c’est très brutal, c’est un coup de poignard dans la gorge » conclut-elle.