Un homme de 54 ans a coupé son bracelet électronique afin de repasser par la case prison. Ce Bethunois de 54 ans se rend immédiatement à la prison dans l’espoir d’y être réincarcéré comme le rapporte La Voix Du Nord. En vain. Il espère « avoir plus de chance » et se rend au commissariat. L’accès à la maison d’arrêt lui est, à nouveau, refusé. Il doit rentrer chez lui et attendre que la police vienne l’interpeller.

« A la maison, ça n’allait pas, il y avait des tensions »
Philippe Brongniart a avoué avoir coupé son bracelet électronique car « à la maison, ça n’allait pas, il y avait des tensions ». Maintenu en détention, il a réalisé son erreur et le procureur a requis deux mois de prison.