Dans le cadre de la Coupe du Monde de football 2014 qui se jouera à partir du 9 juin au Brésil, le quotidien brésilien Lance ! a établi la liste des demandes insolites des fédérations. Découvrez les requêtes voire les caprices de certaines fédérations auprès des hôtels qui hébergeront les équipes.

Pas de savonnette pour les Français
Didier Deschamps a demandé du gel douche car les joueurs n’ont pas l’habitude de se laver avec des pains de savon. Autre désidérata des tricolores : de la viande halal et une salle de jeux vidéo

6 gardes du corps pour le Portugal dont 2 pour Ronaldo
La fédération portuguaise ne se contentera pas d’une salle de jeux vidéo mais a exigé une console de jeux vidéo par chambre. Quant à Christiano Ronaldo, il sera encadré de quatre gardes du corps et deux autres protégeront  le reste de l’équipe.

Des bananes au provenance exclusive de leur pays
L’Iran impose son propre dispositif pour nettoyer l’hôtel qui accueille les Lions de Perse. Outre une connexion internet à haut débit, les Suisses ont demandé la construction d’un petit studio sur la plage de Mutá pour que les interviews des joueurs aient lieu dans un coin paradisiaque. Quant à la fédération équatorienne, elle s’inquiète des bananes servies aux joueurs et réclame plusieurs variétés de bananes à disposition des joueurs provenant uniquement de l’Equateur.

Un jacuzzi par suite pour les Samouraï
L’Algérie désire un coran par chambre et les Japonais un jacuzzi dans chaque suite. Les Los Ticos du Costa Rica sont également préoccupés par les pauses détente de leurs joueurs et exigent une salle remplie de sofas et équipée de télévisions et jeux vidéos. Le Honduras veut une salle de télévision avec 6 chaînes espagnoles dont deux honduriennes. Les Australiens ne souhaitent pas que le café vienne à manquer et ont requis deux grandes machines à café à disposition immédiate des joueurs et une myriade de journaux et magazines qui devront être renouvelés quotidiennement. Les Urugayens exigent une climatisation par chambre qui soit très silencieuse et un mur de protection autour de leur zone d’entraînement. Quant au Chili, il exige des lits neufs et des écrans plats dans chaque chambre.