Qui va à la chasse… ne prolonge pas son contrat. La belle blondinette Axelle Despiegelaere ne collabore plus avec L’Oréal à cause d’un cliché qu’elle a publié sur son compte Facebook il y a un an et où on la voit, fusil en bandoulière, à coté de la dépouille d’une antilope. C’est une journaliste américaine de Business Insider qui a soulevé le lièvre en interpellant L’Oréal sur Twitter : « Que pensez-vous de cette publication de votre nouveau mannequin Axelle Despiegelaere ? » Depuis, cette photo fait polémique sur les réseaux sociaux.

Egérie d’une vidéo
La jolie supportrice belge des Diables Rouges, Axelle Despiegelaere, s’est faite repérée grâce à sa plastique avantageuse dans les tribunes de la Coupe du Monde. Certains médias ont même dit qu’elle avait signé un contrat avec L’Oréal. Ils sont allés un peu vite en besogne, la « pom-pom girl » belge n’a rien signé. Elle a « juste » été l’égérie de la marque le temps d’une vidéo tournée fissa dans un salon de coiffure belge à son retour du Brésil. « Nous l’avons contactée la veille du quart de finale pour lui proposer une collaboration ponctuelle, pour mettre en valeur nos produits. On a donc tourné une petite vidéo dans un salon de coiffure à Knokke et on a diffusé quelques selfies pendant le match», explique la directrice marketing de L’Oréal Professionnel Belgique, Béatrice Dautzenberg au quotidien lesoir.be. 

Le contrat est terminé
The Independent, a contacté un  porte parole de L’Oréal qui a expliqué que le contrat avec la jeune supportrice était terminé : « L’Oréal Professionnel Belgique a collaboré avec elle ponctuellement pour réaliser une vidéo pour les réseaux sociaux en Belgique. Le contrat est désormais terminé. »

 

La photo à l’origine de la polémique